08 octobre 2009

LES COMEDIENS - Graham Greene

Livre enchanteur de Graham Greene, Les Comédiens ressemble à une mixture vaudoue faite de bric et de broc. A la fois peinture infernale de Haïti sous le règne de Papa Doc, farce anglaise cynique, roman d’amour, et quête mystique d’un sens au milieu du chaos. Autant dire qu’à part le décor, on retrouve donc tous les ingrédients d’un roman tardif de Greene, ce sublime catholique torturé : une ambiance digne des classiques du film d’espionnage, des dialogues nombreux et ciselés pour épaissir des personnages excentriques, et des... [Lire la suite]

10 septembre 2009

Monsieur Propre

Il s'agit donc d'un livre de Johnny Cash sur l'apôtre Saint Paul. C'est d'ailleurs exprimé avec des slogans publicitaires vaguement stupides sur la couverture, façon combat de boxe (« The man in black talks about the man in white », « Two legendary men. Two thousand years apart. Yet Remarkably Similar », etc) On pense à Spiritual ou à Where You There When They Crucified My Lord, en piochant au hasard dans tous les gospels somptueux de la légende country, et l'exercice paraît donc plus pertinent qu'un traité sur le dandysme par John... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,