08 février 2010

White Light / White Heat

Tintin Au Tibet Et voici le chef d’œuvre absolu de la série. Le sommet d’Hergé, au fond du trou mais en état de grâce. L’un des livres les plus puissants jamais écrits sur la longue agonie qu’est la dépression, avec peut-être Monsieur Silence de Roger Hargreaves. On pourrait dire que ces chroniques modestes n’ont été jusqu’ici qu’une longue introduction pour parler de lui, et rien d’autre. Ou que Tintin au Tibet, avec sa blancheur immaculée, engloutit toutes les autres aventures de Tintin. Ce serait ignorer, certes, le gigantesque... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 février 2010

Live Boat

Coke En Stock C'est une période sombre pour l'auteur. Divorce, adultère, dépression, autant de distractions passagères qui le détournent de sa mission et le laissent hagard devant la planche à dessin. Embrouillé dans ses pinceaux, la langue pendue et dopé par des produits plus ou moins sûrs, il va imaginer une intrigue invraisemblable, à la fois ridicule et grandiose (la résumer sérieusement demanderait plus de pages que la bande-dessinée elle-même), unique prétexte à rassembler de vieilles connaissances pour un grand tour de train... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 22:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
06 février 2010

Through The Looking-Glass

L'Affaire Tournesol Après une oeuvre titanesque et morbide aux confins de l'espace, Hergé ressert les boulons et situe sa nouvelle aventure en Suisse. Pays neutre et peu intéressant s'il en est, il est plus difficile, convenons-en, de magnifier la Suisse que des paysages lunaires apocalyptiques, mais l'auteur s'en tirera avec les honneurs pour cette histoire passionnante de complot est-européen. L'Affaire Tournesol creuse des thématiques bien connus des tintinophiles, à savoir les menaces pesant sur la démocratie, la fragilité de... [Lire la suite]
02 février 2010

The Killing Moon

Objectif LuneOn A Marché Sur La Lune Après avoir arrêté mes études, j'avais prévu d'écrire un grand roman sur les premiers martyrs chrétiens. Sa symbolique reposait sur la différence essentielle entre le suicide et le martyre dans la casuistique. En effet, si le suicide est aujourd'hui perçu comme l'acte de désespoir suprême, les martyrs eux (c'est du moins l'image qu'on en a gardé) courraient vers la mort dans l'allégresse. La tête remplie d'images du paradis, ils portaient au sein de leur chair une souffrance sacrée dont on a à peu... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 14:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
01 février 2010

Midnight Oil

Tintin au Pays de l'Or Noir Reprenons. Nouveau tour de force narratif, Tintin au Pays de l'Or Noir est avant tout une réflexion cynique et désabusée sur le silence. Arrivé à la fin de l'oeuvre, on oublie l'histoire (inintéressante et bâclée) pour se concentrer sur les vraies questions : où était le Capitaine Haddock quand son ami était en danger ? Où se cachait-il pendant qu'une guerre menaçait de réduire à néant l'ordre mondial ? Y a-t-il une autre histoire derrière l'intrigue principale, une histoire honteuse et secrète, proche... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 23:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
22 janvier 2010

Suns of Brixton

Le Temple Du SoleilEn écrivant The Big Sleep, Raymond Chandler carbure au bourbon et oublie un de ses personnages en cours de route. Quand on l’interroge à ce sujet quelques mois plus tard, il répond : « Ah oui. Figurez-vous qu’il m’était sorti de la tête. » La pirouette, c’est bien connu, est la seule façon honorable de rattraper une bourde. Quand elle est vraiment réussie, on se prend même à croire que sans l’erreur en question, l’œuvre incriminée aurait perdu quelque chose. Un petit supplément d’âme difficile à définir. Mieux :... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 00:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 janvier 2010

Ballbreaker

Les Sept Boules De Cristal Comme il est précisé au dos de mon exemplaire breton : "Ha setu. E brezhoneg e c'heller breman lenn troioù kaer Tintin hag e gi moutig, e brezhoneg e oar breman ar c'habiten Haddock sakreal. Anat eo ne gosha tamm ebet levrioù Tintin, hag e brezhoneg int yaouankoc'h c'hoazh. Troet eo bet al levr-man gant kalz aked hag en ur yezh eeun hag aes. Deut-mat e vo gant kement hini a zesk brezhoneg, er skol, er skol-noz pe er gêr. Deut-mat e vo ivez gant kement hini a gar un istor kontet brav, dreist-holl e... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 00:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
19 janvier 2010

"Le vrai trésor, c'est l'amour"

Le Trésor De Rackham Le Rouge Après les considérations métaphysiques du précédent, Hergé met un peu d'eau dans son vin et retourne à une valeur sûre : la chasse au trésor. Dès le premier jour de sa vie, Tintin prit la route de l'Île au Trésor. Il n'avait pas d'autre carte que son coeur, oui! son coeur se languissait d'une Île au Trésor. Ses parents, à la maison, lui disaient qu'il ne réussirait pas, mais il écouta son coeur, oui! son coeur se languissait d'une Île au Trésor. Il dut d'abord se constituer un équipage, le Capitaine... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 janvier 2010

Belge Belge Belge comme le jour

Le Secret de la Licorne Contrairement à ce qu’on aimerait nous faire croire depuis quelques temps, un homme est défini d’abord et avant tout par son passé. Il est le réceptacle d’un sang qui a irrigué des régiments de chair avant lui, et en tant que tel il porte le témoignage, les marques et les scories de toute une lignée de combattants. « Nous n’avons pas à payer pour les crimes de nos aïeux », répètent les déserteurs d’aujourd’hui, qui espèrent maquiller le tatouage de l’Histoire avec un fond de teint commode. La généalogie, les... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 janvier 2010

One Pill Makes You Small

L'Etoile MystérieuseC’est un épisode curieux, qui ne révèle presque rien sur les personnages, et repose sur trois thèmes voisins : millénarisme, antisémitisme et science-fiction. Il s’ouvre sur une évocation terrifiante de la fin du monde. Y sont représentés pêle-mêle des faux prophètes, des savants fous, des insectes monstrueux, des étoiles qui tombent du ciel. Si Jérôme Bosch s’était mis à la ligne claire, cela aurait probablement donné ça. La chaleur qui envahit la ville et fait fondre les trottoirs est un symbole de l’Enfer... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,