25 juin 2012

I Know It's Over

Reuters. Le soleil darde ses rayons solaires sur la très grosse grande ville. L'Euro est bientôt terminé, la fatigue l'emporte sur tout le reste. Ici, à Kiev, les supporters privés de sommeil se sentent comme une bière éventée, sans bulles, sans passion. Comme à la fin d'Ulysse, de Joice, la lassitude des héros se sent dans les phrases, tout devient décousu, les organismes sont lessivés, seuls quelques râles viennent tirer Didalus du sommeil. Nous croisons dans le dédale des labyrinthes un jeune homme blond, grand, musclé, aux yeux... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 16:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]