10 juin 2012

Ne m'appelez plus jamais France

C’est marqué partout, dans tous les magazines, du plus spécialisé au plus féminin : l’équipe de France, c’est le flou. L’inconnu. On la contemple, et déjà elle se trouble, se déplace, c’est quantique. Comme sous l’effet d’un mauvais vin, on la voit plus belle qu’elle ne l’est, et même, on en vient à la désirer. D’une bande de bras cassés sympathiques (ou pas, d’ailleurs), on se fait un sérail. Que représente-t-ils ? Personne ne le sait. L’équipe de France, aujourd’hui, c’est la tache d’encre du test de Rorschach :... [Lire la suite]
Posté par Ernesto Violin à 14:53 - - Commentaires [12] - Permalien [#]